Les types de commerces en Côte d'Ivoire

ea0ac260f5ffb5a202924ca9b474ae930af5fed1.jpeg
Les commerces ivoiriens sont gérés par le Ministère du Commerce, de l'Artisanat et de la promotion des PME qui a une responsabilité de mise en œuvre et de suivi de la politique en la matière. En raison de l'instabilité sociale et politique qu'a subie la Côte d'Ivoire, le gouvernement a été contraint de revoir sa stratégie afin de reconquérir des investisseurs qui avait fui le pays. Plusieurs entreprises, pour la plupart des PME (petites et moyennes entreprises), ont alors dû mettre la clé sous la porte. Aujourd'hui, le gouvernement ivoirien s'est lancé dans une politique de développement des PME afin d'accroître le nombre de commerce dans le pays. Les commerces ivoiriens regroupent les marchés, les magasins et les boutiques, les restaurants, les hôtels, le E-commerce ou encore le secteur du commerce équitable.

Les marchés

En Côte d’Ivoire, les marchés rassemblent de nombreux petits commerçants qui proposent à la vente des produits locaux et issus de l'artisanat local. On peut ainsi y trouver des bijoux, des perles, des peaux d'animaux ou encore des médicaments locaux. Les vêtements comme les foulards et les pagnes, et les chaussures sont également présentés sur les étalages des marchés ivoiriens. De la vaisselle, des objets et articles de bazar et des parfums sont aussi commercialisés. Les produits alimentaires comme les bananes, les ignames et les légumes font le bonheur des locaux et des touristes venus chercher des produits ivoiriens à cuisiner et à déguster. Le but premier de ces marchés est d’ailleurs de vendre ces produits vivriers. Les différents produits présents sur les marchés ivoiriens sont souvent organisés en plusieurs secteurs qui peuvent s'étendre sur des surfaces impressionnantes. Le marché de Yamoussoukro fait partie de ces immenses marchés de Côte d’Ivoire où il est intéressant de se rendre.

Marché Côte d'Ivoire
Les marchés de Côte d'Ivoire où tous les biens de consommation se retrouvent

En dehors des marchés traditionnels connus de tous, on remarque de plus en plus le développement de marchés routiers qu'on retrouve aux abords des barrages érigés par les forces de sécurité ou aux zones de contrôle installées sur les plus grands axes routiers du pays. On y rencontre des personnes de tous genres, voyageurs occasionnels ou non, marchands ou entrepreneurs. Ces marchés hybrides ont vu leur taux de popularité s'accroître de façon importante en raison de la détérioration des conditions de vie des ivoiriens et de la présence des forces de sécurité qui rendent les lieux plus sécurisants pour les visiteurs.

Les magasins et les petits commerces

Vêtements, aliments, voitures ou objets électroniques sont bien souvent commercialisés dans les magasins et les petits commerces ivoiriens. Alors que les commerçants les plus pauvres s’installent souvent dans des petits locaux exigus, il n’en est pas de même pour les magasins de luxe. Le pays possède en effet des boutiques très chics dans le quartier de Treichville, à Abidjan, notamment dans les rue 12 et avenues 16 et 8. En outre, il existe des centres commerciaux qui regroupent de nombreux commerces, comme Prima Center, l’un des endroits les plus fréquentés d’Abidjan.

Marché deTreichville
Le marché couvert de Treichville, Abidjan

La Côte d’Ivoire possède également des superettes où locaux et touristes peuvent acheter en libre-service l’ensemble des articles nécessaires à leur vie quotidienne. Ces superettes ne sont généralement implantées que dans les grandes villes. De grands groupes sont aussi présents en Côte d’Ivoire comme le groupe Prosuma par exemple qui dispose de nombreuses enseignes comme Bonprix, Cash Ivoire , Sococé ou cash Center. Ces dernières sont principalement situées dans la capitale ivoirienne et à l'intérieur du pays.

Les restaurants, bars et boîtes de nuit

En Côte d'Ivoire, on retrouve ainsi aussi bien des restaurants typiques, traditionnels ou gastronomiques, que des restaurants internationaux. Les maquis, les kiosques et les allocodromes font partie des lieux populaires où il est possible de déguster des plats locaux ivoiriens. Au sein des maquis, restaurants populaires ivoiriens célèbres, on peut par exemple déguster de délicieux plats comme l'alloco ou l'attiéké. Les restaurants gastronomiques rassemblent pour leur part une population plus huppée composée d'hommes d'affaires et de l'élite ivoirienne. Les restaurants sont en train de se développer de façon très importante en Côte d'Ivoire, accueillant désormais aussi bien une population ivoirienne qu’une population étrangère.

Le Treic Hotel
Les restaurants de Côte d'Ivoire en plein développement © Treic Hotel

Les bars et les discothèques sont nombreux également en Côte d'Ivoire.

Ils sont les lieux parfaits pour prendre la température de l'ambiance ivoirienne et pour découvrir et profiter de la musique et des boissons locales.

A Abidjan, les boîtes de nuit situées au cœur de la zone 4 sont les plus plébiscitées.

Les hôtels

Le pays dispose de nombreux hôtels de qualité qui possèdent d'ailleurs pour certains jusqu’à 5 étoiles. De grands groupes internationaux sont d’ailleurs présents en Côte d'Ivoire comme Ibis, Novotel ou Sofitel. L'Hôtel Ivoire, situé à Abidjan dans le quartier de Cocody, est l'un des plus célèbres du pays, notamment en raison de sa patinoire et de sa piscine. Tous les hôtels ne bénéficient malheureusement pas de la même réputation que cet hôtel et le gouvernement a décidé de rénover une partie des hôtels ivoiriens pour développer le secteur du tourisme et attirer plus de visiteurs.

Hotel Ivotel
Des hôtels tout confort, comme ici l'Hotel IVOTEL d'Abidjan © Hotel Ivotel

Le commerce équitable en Côte d'Ivoire

En Côte d’Ivoire, le commerce équitable concerne principalement le cacao mais aussi la noix de cajou. Ce pays est en effet le plus important producteur de fèves de cacao de masse, un produit qui est moins cher que le cacao fin, puisqu'il fournit plus de 30% du volume mondial de cacao. Le commerce équitable est un véritable enjeu économique pour la Côte d'Ivoire qui devrait y voir un excellent moyen de se développer. Il permet à la fois au producteur de bénéficier d'une véritable valeur ajoutée, de créer des emplois et de respecter l'environnement.

Le E-commerce

Si la Côte d'Ivoire est longtemps restée statique quant au E-commerce, celui-ci se développe de plus en plus depuis 2013. Les ivoiriens se tournent désormais plus fréquemment vers le E-commerce afin d'y faire des affaires tant pour leurs vêtements que pour les produits hi-tech ou électroménagers. On retrouve par exemple le site shopping du portail abidjan.net. Le bon développement de ce type de commerce est soumis à celui des moyens de paiement, au manque de confiance mais aussi à un accès à internet qui s’avère parfois difficile. Ces différents obstacles n'ont pourtant pas empêché certaines start-up ivoiriennes de se lancer sur le marché du E-commerce.

Commerce électronique cote d'ivoire
Le E-commerce en plein développement en Côte d'Ivoire © Fotolia

Et vous, que pensez vous de l'évolution du commerce et du E-commerce en Côte d'Ivoire ?
Vous pourrez prochainement nous le dire directement sur cette page grâce à la nouvelle fonction des commentaires d'articles !

logo-flottant-bollestore-cote-ivoire