Comment l'internet se développe en Côte d'Ivoire ?

e58b4b0c18e7da9f041667fb52d94adb762e6e9e.jpeg
Créé dans les années 1990, après la téléphonie mobile, l’internet a subi un développement important en Côte d'Ivoire. Etonnamment, le développement de l'internet en Côte d'Ivoire s'est fait simultanément à celui qui a pu être constaté dans les pays développés. Aujourd'hui, toutes les grandes villes du pays disposent de l'internet, la population ivoirienne désirant être connectée. Si cette technologie se porte bien en Côte d'Ivoire, son développement est à l'origine de différentes menaces issues de la cybercriminalité.

Les connexions internet disponibles en Côte d'ivoire

Bien que la connexion internet a d'abord été fournie grâce à l'ADSL, elle a subi une véritable évolution. Les opérateurs de téléphonie mobile ont ainsi été créés offrant alors des solutions internet aux personnes en déplacement.

L'internet via la ligne ADSL

Dans un premier temps, les Ivoiriens devaient se connecter à internet via la ligne ADSL, c’est-à-dire par le biais de leur ligne téléphonique, solution pour laquelle il est toujours possible d’opter aujourd’hui. Lorsque la connexion se fait par l'ADSL, l’internet est desservi par des câbles sous-marins, l'ensemble de ceux-ci étant gérés par Côte d'Ivoire Télécom, une entreprise étatique qui prend en charge le fonctionnement des réseaux et l'accès aux services de télécommunications. Côte d'Ivoire Télécom gère ainsi à elle seule les différentes lignes téléphoniques du pays.

Connexion à l'internet par ADSL pour une connexion haut débit

Internet est alors présent au sein des domiciles des particuliers et des entreprises grâce à différents fournisseurs d'accès internet dont font partie Alink d'Atlantique Telecom, Vipnet et l'opérateur historique Aviso de Côte d'Ivoire Télécom. Cet opérateur dispose d'un monopôle sur les lignes ADSL du pays et les loue aux autres fournisseurs d'accès internet qui se chargent à leur tour de les commercialiser aux multiples utilisateurs locaux.

L'internet mobile

Plus récent, ce type de connexion est fourni par les différents opérateurs de téléphonie mobile dont font partie Orange-CI, MTN-CI et Moov-CI, grâce aux clés USB data internet, aux Box internet et aux Bornes Wifi mobile.
En Côte d'Ivoire, les clés Wimax et les clés 3G sont proposées par les trois opérateurs de téléphonie mobile. Elles permettent de se connecter à internet à tout endroit où le signal émet de façon suffisante. La couverture mobile a atteint presque la totalité du territoire en 2011, celle-ci permettant alors à tout ivoirien de rester connecté au monde entier, mêmes dans les zones rurales les plus éloignées.
Les box internet sont elles aussi de plus en plus utilisées. Elles permettent à plusieurs ordinateurs ou mobiles par exemple de se connecter à internet à partir d'un point d'accès unique grâce au Wifi ou à un câble. Les trois opérateurs de téléphonie mobile ivoiriens proposent leur box, MTN proposant la Wibox et Orange-CI proposant la Livebox par exemple.

Les opérateurs de téléphonie mobile ont mis à la disposition des ivoiriens des bornes Wifi mobile leurs permettant ainsi de se connecter à internet quel que soit l'endroit où ils sont situés.

Leur taille réduite permet en effet aux bornes Wifi mobile d’être transportées facilement pour profiter d’une connexion optimale à tout moment.

L'utilisation de l'internet en Côte d'Ivoire

Connexion à l'internet dans les cybercafés, une facilité bien accueillie par la population adepte de technologies

Les utilisateurs de l'internet en Côte d'Ivoire

Parmi les différents utilisateurs de l'internet, on retrouve des particuliers mais aussi des entreprises. En 2000 on recensait près de 20.000 utilisateurs de l'internet, chiffre qui est monté à 300.000 trois ans plus tard. En 2012, le nombre d'utilisateurs s'élevait à près de 2 millions de personnes. Au début de l'année 2013, on comptabilisait environ 125.000 abonnés à l'ADSL. En 2010, c’était près de 200.000 personnes qui utilisaient une clé 3G pour accéder à une connexion internet.
Quant aux particuliers ne disposant pas de leur propre connexion internet privée, ils peuvent se rendre dans l'un des quelques 600 cybercafés présents sur le territoire ivoirien.

Les coûts financiers liés à l'utilisation de l'internet en Côte d'Ivoire

Pour déterminer les frais engagés lors de l'utilisation de l'internet via l'ADSL, il faut d'abord prendre en compte le prix d'achat du modem et sa mise en service qui peut varier entre 31.000 Francs CFA et près de 300.000 Francs CFA en fonction de l'opérateur choisi.

Les tarifs des opérateurs internet

Il faut ensuite établir le coût mensuel d'un abonnement à un service internet celui-ci variant là encore en fonction de l'opérateur choisi. Un abonnement mensuel revient ainsi pour des particuliers à un montant pouvant aller de 12.500 à 45.000 Francs CFA, pour des petites entreprise à un prix oscillant entre 32.000 et 85.000 Francs CFA et pour des grandes entreprises à un prix situé entre 65.000 et 300.000 Francs CFA. Si ces tarifs peuvent paraître importants, ils sont étroitement liés au monopôle que détient l'entreprise Côte d'Ivoire Télécom qui gère toute la chaîne de distribution de l'internet à destination des particuliers et des professionnels.

Tarifs des clés de connexion 3G à l'internet

Concernant le prix des clés, il est d'environ 15.000 Francs CFA pour les clés 3G et de 30.000 Francs CFA pour les clés Wimax. Il faut encore rajouter le prix de l'abonnement mensuel qui peut s’élever à 30.000 Francs CFA par mois. Le prix des box varie entre 55.000 et 100.000 Francs CFA, l'abonnement mensuel étant compris quant à lui entre 19.000 et 40.000 Francs CFA. Quant au prix des bornes Wifi mobile, il oscille entre 40.000 et 70.000 Francs CFA, les tarifs de connexion pouvant aller jusqu'à 40.000 Francs CFA pour le débit maximum.

Clé 3G par Orange Telecom CI
Les clés 3G, une solution facile et efficace pour se connecter à l'internet facilement © Orange Telecom

La cybercriminalité, une conséquence négative du développement de l'internet en Côte d'Ivoire

Dès le début de l'année 2008, les différents fournisseurs d'accès Internet présents en Côte d'Ivoire ont mis en avant la prolifération inquiétante de spams, ces derniers ayant pour objectif d'arnaquer leurs destinataires. Si l'utilisation d'internet a fortement été encouragée par les autorités ivoiriennes, elle fait aujourd’hui encore l'objet de déviations importantes. Il a ainsi été demandé aux autorités ivoiriennes de réagir afin de maitriser ce fléau qui menace les internautes ivoiriens mais aussi l'image extérieure du pays.
La cybercriminalité a également d'importantes conséquences sur l'économie du pays dans la mesure où les hommes d'affaires locaux éprouvent de réelles difficultés à travailler en relation avec des opérateurs économiques étrangers sur internet. La Côte d'Ivoire a malheureusement été déclarée par les autorités européennes comme un pays à ne plus côtoyer sur le réseau internet.

L'espoir d'un internet plus sécurisé et débarrassé des fraudeurs

Il faut garder l'espoir d'assainir l'internet dans le pays, mais cela passera par une mise à l'écart sérieuse des fraudeurs, obtenue par des décisions fortes des autorités. L'internet a et pourra à l'avenir tellement apporter en bien être et en business à la Côte d'Ivoire qu'il est devenu plus qu'important de se préoccuper de cette problématique pour ne garder de l'utilisation du web que le meilleur.

visuel-fixe-bollestore-cote-ivoire.jpg