Logo GoAfrica

Comment bien se préparer aux épreuves du permis de conduire ?

439 vues
épreuve permis de conduire
Avoir une conduite parfaite implique de s'investir corps et âme lors de l'apprentissage. Eh oui… Toutes ces heures de leçon de conduite se doivent d'être minutieusement exploitées. Autrement, il n'est pas sûr que vous puissiez réaliser des vérifications intérieures et extérieures, ni passer l'examen du permis de conduire.
Le souci, c'est que parfois, même après des heures à réviser, vous pouvez craindre d'échouer à l'examen du permis. En suivant les conseils des experts de Go Africa Online, vous avez la garantie de réussir le permis de conduire du 1er coup.

1. Se fier au savoir de votre enseignant

Votre instructeur d' auto-école est un vrai creuset de savoir. À force de donner des leçons de conduite, il maîtrise le code de la route sur le bout des doigts. Forcément, il sait exactement quels gestes adopter pour réussir les vérifications intérieures et extérieures.

Fiez-vous à votre moniteur d'auto-école. S'il vous indique une manière d'ajuster votre rétroviseur, faites-le. S'il vous indique qu'un panneau de circulation sert à bloquer/autoriser l'accès, croyez-le sur parole. Ce n'est qu'ainsi que vous passerez haut-la-main l'épreuve théorique de la conduite.

Très souvent, en préparation de l'examen du permis de conduire, les auto-écoles organisent des sessions d'entraînement. Lors de ces dernières, vous pourrez passer en revue les questions à même d'être posées lors de l'épreuve théorique du permis. Par ailleurs, l'instructeur vous rappellera quelles sont les fautes éliminatoires du permis de conduire.

Toutes ces heures de leçons de conduite n'ont pas été suivies en vain. Faites confiance à votre moniteur pour le passage de votre permis de conduire.

épreuves permis de conduire
Le permis en poche, vous pouvez enfin vous déplacer librement dans votre voiture.

2. Se reposer la veille de l'examen

Surtout, ne cédez pas à l'appel des études intensives.
Bien que puissant, votre cerveau a parfois besoin de se reposer. Ce n'est qu'ainsi qu'il pourra de nouveau tourner à plein régime. L'erreur commise par beaucoup de candidats, c'est d'étudier jusqu'à la dernière minute.

Oui… À la veille du passage du permis de conduire, il n'est pas rare que certains aient encore besoin d'effectuer des vérifications intérieures et extérieurs. Même si l'intention est louable, c'est une stratégie contre-productive.

En effet, si vous êtes épuisé le jour J, vous serez enclin à oublier vos leçons de conduite. Résultat des courses : face à votre feuille, alors même que vous avez une conduite parfaite, vous oublierez toutes les règles du code de la route.
Ne péchez pas par excès de zèle.

La veille du passage du permis de conduire, accordez-vous des heures de repos. Ainsi, c'est avec l'esprit frais que vous abordez l'examen.

3. S'assurer d'avoir tous les documents avec vous

Imaginez un instant…
Après avoir passé plusieurs heures dans les embouteillages, vous arrivez finalement au lieu de l'examen. Mais au moment où l'évaluateur vous appelle, c'est le drame. Vous prenez conscience que vous avez omis tous vos documents officiels à la maison.

C'est un scénario catastrophe qui n'arrive pas qu'aux autres.
Avant de vous rendre à l'examen du permis de conduire, veillez à posséder toutes les pièces nécessaires. Desquelles s'agit-il ? Dans le détail, il est question de :

  • Votre pièce d'identité. Si vous êtes dans votre pays, munissez-vous de votre carte d'identité. Dans le cas où vous êtes un expatrié, il vous sera demandé de présenter votre passeport ;
  • Votre récépissé du dépôt. Au moment où vous déposerez votre dossier pour l'examen du permis de conduire, vous recevrez un coupon qui en atteste. Le jour J, il vous sera demandé de le présenter pour être admis en salle.

Dans la plupart des pays d'Afrique, seuls ces deux documents sont exigés pour passer le permis de conduire. Pensez donc à les avoir sur vous, quitte à effectuer plusieurs vérifications.