CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU BURKINA FASO (CCI-BF) (REPRESENTATION AU TOGO)
5995 vues

CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU BURKINA FASO (CCI-BF) (REPRESENTATION AU TOGO)

Chambres de commerce

Zone portuaire, Rue des grands Moulins en face de Navitrans
BP 1318
Lomé - Togo
Tel :
(+228) 22 27 32 06
Fax :
(+228) 22 27 01 57
Site :
Appui-Conseil aux Opérateurs Economiques. Information, formation Prospective et intelligence économique. Promotion commerciale. Développement et gestion d'infrastructures économiques.
Site web

Multimédia


CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU BURKINA FASO

La CCI-BF, l’excellence au service d’un secteur privée prospère !

CREATION ET EVOLUTION

  1. 11 juin 1948 : création de l’Institution à Bobo-Dioulasso (capitale économique du Burkina Faso) sous la dénomination «Chambre d’Agriculture et d’Industrie » ;
  2. En 1973 : elle devient la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Artisanat du Burkina Faso (CCIA-BF) ;
  3. Depuis 2007 : elle est la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina (CCI-BF) conformément aux dispositions du décret n°2007-302/PRES/PM/MCPEA du 18 mai 2007.
La CCI-BF est un Etablissement Public à caractère Professionnel doté de la personnalité morale, de l’autonomie financière et de gestion. Elle est placée sous la tutelle technique du Ministère chargé du commerce et de l’industrie.

LES MISSIONS DE LA CCI-BF

La CCI-BF est un corps constitué, habilité à représenter devant les pouvoirs publics, les intérêts généraux du commerce, de l’industrie et des services. A ce titre, elle assure une triple mission consultative, représentative et administrative.
  1. La mission consultative consiste à donner aux pouvoirs publics les avis et renseignements sur les questions commerciales et industrielles, et à présenter les points de vue des milieux d’affaires sur les moyens d’accroître la prospérité économique.
  2. La mission représentative consiste à représenter les milieux d’affaires burkinabè au sein d’institutions et d’organismes nationaux, sous- régionaux et internationaux et à faire entendre la voix des acteurs du secteur privé burkinabè dans toutes les instances où les intérêts économiques sont discutés et où la coopération économique, l’intégration et la promotion commerciale se décident.
  3. La mission administrative est une mission de conception et de gestion de services d’utilité publique ou d’intérêt collectif dans divers domaines économiques (acquisition et gestion d’infrastructures économiques, promotion commerciale et assistance aux entreprises, renforcement des capacités des opérateurs économiques, etc.)

Actions Réalisées Dans Le Cadre De La Mandature 2016-2021

L’installation officielle des membres de l’Assemblée Générale de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) intervenue le 30 novembre 2016 marquait le début de la mandature 2016-2021. Les nombreuses attentes des milieux d’affaires traduites en projets ont été consignées dans un référentiel de gouvernance, le Plan Stratégique de la Mandature (PSM). Deux années après, plusieurs chantiers s’inscrivant dans le cadre d’un vaste programme d’accompagnement à la transformation structurelle de l’économie du Burkina Faso ont été entamés. Grâce à la détermination et à l’action concertée des milieux d’affaires et du Gouvernement burkinabè, le bilan de la mise en œuvre du Plan Stratégique de la Mandature (PSM) est satisfaisant. Avec un taux d’exécution physique moyen de 79,68% pour l’année 2018 et 74% en 2017, la mise en œuvre du PSM est progressive et rassurante.

  1. Les manifestations économiques organisées par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso au plan national, sous- régional et international ont connu un franc succès. Leurs contributions à la relance économique ont été appréciées à leur juste valeur ;
  1. Plusieurs opportunités d’affaires ont été offertes au secteur privé national à l’occasion d’évènements économiques majeurs ;
  1. 13 missions commerciales ont été organisées au bénéfice de 410 hommes d’affaires dans des pays à fort potentiel pour le Burkina Faso (Côte d’Ivoire, Chine, Japon, Pays-Bas, Turquie, etc.)
  1. Le dynamisme de l’économie s’est traduit par la délivrance de 209 937 documents d’importation et d’exportation pour environ 5,7 millions de tonnes de marchandises enregistrées, une bonne partie de ces marchandises ayant été traitées sur les plateformes logistiques de la CCI-BF
  1. Par ailleurs, les investissements réalisés dans le cadre du renforcement du capital humain ont permis l’ouverture de deux nouvelles filières « Electricité-auto » et « Licence en transport-logistique, et le démarrage des travaux de construction du campus consulaire qui abritera l’Ecole Burkinabè des Affaires (EBA), le Centre de Formation en Bâtiments et Travaux Publics (CFBTP) et le Centre de Formation en Agroalimentaire et Tourisme (CFAT).
  1. Plus de 1 142 apprenants ont été formés par le Centre de Formation en Transport Routier et Activités Auxiliaires (CFTRA) ;
  1. 224 étudiants diplômés sont sortis de l’Institut Supérieur de Génie Electrique (ISGE) soit 172 techniciens supérieurs et 52 ingénieurs de travaux, spécialisés en électricité industrielle et énergie renouvelable, en réseau informatique et télécommunications et en maintenance industrielle.

Enfin, 2018 a également connu l’organisation :

  1. de la 5è édition du forum ouest- africain de développement des entreprises, AFRICALLIA qui a mobilisé 660 hommes d’affaires représentant 508 entreprises de 19 pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe ;
  1. de la 6ème édition du forum AFFRICALLIA tenue à Abidjan a enregistré 750 participants effectifs 19 pays d’Afrique et du reste du monde. 183 participants Burkinabè dont 120 Chefs d’ Entreprises
  1. du symposium national sur l’industrie qui a réuni plus de 310 acteurs du secteur privé et de l’administration publique autour du thème : « Mise en œuvre du PNDES : quelles mesures pour un secteur industriel plus performant au Burkina Faso ?» ; de la première édition du Cadre de Concertation et d’Orientation pour le Dialogue Etat/Secteur Privé (CODESP) sous le thème : « Secteur privé et défis de la transformation industrielle et artisanale » ;
  1. ECOMAG, Magazine économique est organisé en collaboration avec la RTB. Ce magazine aborde des thématiques en rapport avec l’activité économique notamment : La loi de finance 2019 : enjeux et défis pour l’Etat burkinabè Plus 16 Numéros ECOMAG ont été déjà diffusés à la télévision.
  1. Des formations sont organisées dans les Délégations Consulaires Régionales (DCR) au profit des acteurs économiques des régions sur des thèmes très variés
  1. En mai dernier, il y a eu le lancement des rencontres régionales sur le thème : Stratégie d’intégration des entreprises burkinabè dans les chaînes de valeurs nationales, régionales et internationales ; ces cadres de concertation ont été organisés dans les 13 régions du Burkina Faso.

Exposition de produits burkinabè à Ziniaré



Exposition de produits burkinabè dans les Hauts Bassins



Des sessions de formations organisées au profit des opérateurs économiques :

  1. Session de sensibilisation sur la sécurité incendie à Banfora, Ouaga, dans la Boucle du Mouhoun et dans bien d’autres DRR ;
  1. Formation à la DCR du plateau central sur l’audit et le contrôle interne
  1. Formation sur les techniques de recherche de financement aux PME/PMI de la région du Plateau Central le 19 mars 2019 ;
  1. Atelier de formation à Koudougou, Koupéla sur les techniques de montage de dossier de soumission dans le cadre des marchés au Burkina Faso, sur des cas pratiques d’avis d’appels d’offres ouverts lancés en 2019
  1. Rencontre d’échanges sur le E-Commerce pour développer les affaires
  1. Formation sur l’entreprenariat des jeunes ;
  1. Atelier d’échanges avec les représentants de faîtières sur l’insertion des jeunes formés au titre du PEJDC
  1. Animation consulaire sur les procédures d’importations et d’exportation au BF
  1. Formation à Dori sur les fonds de l’Etat (FAPE, FASI, FAIJ, FAFPA)
  1. Une consultation juridique a été organisée avec les avocats à la DCR du Centre Ouest ;
  1. Session de formation sur les missions de la CCI-BF, les rôles et missions du CEFORE, du CEFAC, de la Maison de l’Entreprise
  1. Lancement du projet d’appui à la transformation industrielle et artisanale (PATIA) à Ouaga. La présentation a été faite à Bobo-Dioulasso, Banfora, Ziniaré, Boucle du Mouhoun, du Centre Nord, Sud-Ouest, Centre-Est, Centre Sud, etc.
  1. Formation en marché public organisé à Ouaga du 23 au 25 avril 2019
  1. Rencontre d’échanges avec les acteurs sur l’administration fiscale, douanière et le trésor public le 24 avril 2019 à Ouaga ;
  1. Participation de la CCI-BF à la 14ème conclave inde-Afrique


AFFRICALLIA 2019 organisé à Abidjan du 12 au 14 juin 2019

750 participants
19 pays d’Afrique et du reste du monde.
183 participants Burkinabè dont 120 Chefs d’ Entreprises
6100 rendez-vous B to B.
76,6% d’alliances commerciales projetées.
82,4% de promesses de suites à donner aux contacts noués.
93,8% de taux de satisfaction pour les B to B qui constituent le cœur du forum.
Des Journées de Promotion Economique et Commerciale au Sénégal ont été organisées du 8 au 14 juillet 2019 sur le thème : « Raffermissement des relations économiques et commerciales entre le Burkina Faso et la République du Sénégal »

AFFRICALLIA 2019 Cérémonie de clôture




Formation au profit des acteurs privés sur le thème « Savoir négocie et défendre ses marges »



Mission promotionnelle du Port Autonome de Lomé

Dans le cadre de la mission promotionnelle du Port Autonome de Lomé, les acteurs de l'Alliance pour la Promotion du Port Autonome de Lomé (A2PL) ont séjourné au Burkina Faso du 15 au 20 septembre 2019. La forte délégation togolaise, conduite par le Contre-Amiral Kodjo Fogan ADEGNON, Directeur Général du Port Autonome de Lomé et Président de l'A2PL, a été reçue le 16 septembre 2019 par les premières autorités de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Burkina Faso (CCI-BF).

Présidée par Monsieur Mahamadi SAVADOGO, Président de la CCI-BF, la rencontre a permis aux deux parties d'échanger sur les facilités qui peuvent être accordées aux opérateurs économiques burkinabè dans les opérations d'Import/Export via le Port Autonome de Lomé.

Dans la perspective d'une meilleure prise en charge des préoccupations des hommes d'affaires burkinabè, une conférence-débat et des visites ciblées aux opérateurs économiques ont été organisées.

Des visites de courtoisie aux structures d'Etat, aux partenaires et aux gros importateurs ont jalonné tout le séjour de la communauté portuaire.

Nos horaires d'ouverture

Lundi
07H00 - 12H00
14H30 - 17H30
Mardi
07H30 - 12H00
14H30 - 17H30
Mercredi
07H30 - 12H00
14H30 - 17H30
Jeudi
07H30 - 12H00
14H30 - 17H30
Vendredi
07H30 - 12H00
14H30 - 17H30

Nos partenaires


Soyez le premier à donner votre avis sur cette société.
xxl-logo-flottant-bb-togo.jpg